Accueil >> CARRIÈRES >> Étudiants et jeunes diplômés >> A la recherche d'un contrat de professionnalisation et d'apprentissage

A la recherche d'un contrat de professionnalisation et d'apprentissage

Témoignage d'Anne-Sophie

Anne-Sophie, jeune diplômée du Master 2 Banque d’Investissement et de Marché (BIM) de l’Université Paris Dauphine, recrutée chez Natixis au sein du Département Financement de matières premières (GEC-Energie).

>> Retour vers la page L'alternance chez Natixis

Dans le cadre de mon parcours d’étudiante à l’Université Paris Dauphine, j’ai effectué de Juillet 2009 à juillet 2010 une année de césure au sein du département Financement de Matière Premières de Natixis (GEC – Energie).

Riche de cette première expérience en financements structurés, j’ai souhaité poursuivre mes études en apprentissage afin de mêler la théorie des cours à la pratique du terrain. C’est ainsi que j’ai intégré le Master 2 Banque d'Investissement et de Marché (« BIM ») à l’Université Paris Dauphine.

Le Master repose sur un partenariat avec les principales banques françaises, dont Natixis, qui dédient aux étudiants du BIM un certain nombre de postes dans les 3 grands métiers de la Banque de Grande Clientèle et de la Gestion d’Actifs. Il associe un CDD de 12 mois à une formation généraliste à raison de 4 journées par semaine en banque et d’1 journée à l'Université (ou 400h de cours théoriques et appliquées).

Ce dispositif m’a non seulement permis de consolider les compétences et l’expérience acquises lors de mon parcours étudiant, mais aussi d’élargir mon champ d’aptitudes, et par conséquent le spectre des missions qui peuvent maintenant m’être confiées. Grâce à ce programme, la banque a pu tester mes compétences et me former à ses arcanes. J’ai pu être parfaitement intégrée aux équipes de GEC – Energie et serai opérationnelle au premier jour de ma vie professionnelle.

Aujourd’hui, et dans un contexte d'emplois parfois défavorable, la formation en apprentissage me semble être un excellent moyen offert aux étudiants pour préparer solidement et sereinement leur avenir professionnel. Bien sûr, l’investissement de l’apprenti doit être total, tant vis-à-vis de ses cours que vis-à-vis de l’entreprise, mais je vois cela comme un formidable tremplin pour débuter une carrière.

Mon expérience s'est révélée être très positive, et à double titre, puisque j'aurai le plaisir de rejoindre GEC – Energie en tant qu'analyste dès le mois de septembre prochain.