Accueil >> ACTUALITÉ ET PRESSE >> Actualités

Actualités

Natixis, acteur de référence dans les financements de projets et d’infrastructures, développe un nouveau modèle de financement de la dette d’infrastructures

Aujourd’hui, les projets d’infrastructures ne peuvent plus être financés exclusivement par la dette bancaire. Les changements économiques et les évolutions réglementaires ont fait émerger le besoin d’un nouveau modèle de financement. Natixis, qui dispose d’une grande expertise en financements classiques, ouvre la voie à de nouvelles solutions en rapprochant les besoins de financement des entreprises des intérêts des investisseurs institutionnels.

La classe d’actifs « Infrastructures », une alternative au financement par la dette bancaire

Jusqu’en 2008, la majorité des projets d’infrastructures en Europe était financée par la dette bancaire.

La crise économique, les évolutions réglementaires et la réduction du nombre d’acteurs présents sur ce marché ont changé la donne.

Pour accompagner la forte augmentation des besoins européens d’investissement en infrastructures nouvelles - estimés entre 1,5 et 1,8 milliard d’euros entre 2012 et 2020 - il est apparu nécessaire de développer le recours aux financements privés.

Parallèlement, la crise des dettes souveraines a amené les investisseurs institutionnels (compagnies d’assurance, caisses de retraite, etc.) à diversifier leurs actifs. La classe d’actifs « Infrastructures » leur propose une alternative pertinente du fait de sa faible corrélation avec les cycles économiques et des horizons de placement à long terme correspondant à leurs attentes

 

Une plate-forme Infrastructures et projets associant conseil financier, arrangement et services

Sur le marché canadien, où Natixis est présente, l’essentiel des infrastructures est d’ores et déjà financé par intervention directe des investisseurs sous forme d’obligations (projects bonds) souscrites par des sociétés d’assurance vie.

En Europe, Natixis a créé une plateforme dédiée aux infrastructures afin d’apporter à ses clients des solutions de financement adaptées à leurs projets et a commencé à nouer des partenariats avec des investisseurs de premier plan. Un premier partenariat a été conclu avec la compagnie d’assurance belge Ageas, une des 20 premières compagnies d’assurance européennes. Cet accord permet à Ageas d’investir dans des prêts d’infrastructures, originés par Natixis et répondant à des critères spécifiques, Natixis conservant une part prédéfinie de chaque prêt. Grâce à ce partenariat, Ageas constituera en 2 à 3 ans, un portefeuille de 2 milliards d’euros, dont Natixis assurera le suivi.

 

Première conférence European Infrastructure Day : un succès

Pour animer le marché des financements d’infrastructures et de projets, Natixis a organisé sa première conférence « European Infrastructure Day » le 23 octobre à Paris. Cette conférence a réuni de nombreux investisseurs institutionnels autour d’experts venus leur présenter la nouvelle classe d’actifs « infrastructures », ses spécificités, ses atouts et ses perspectives.

Natixis a également animé le débat sur l’impact des nouvelles contraintes réglementaires imposées aux assureurs dans l’émergence de ces financements alternatifs.

À cette occasion, Natixis a présenté son partenariat avec l’Edhec Risk Institute pour créer une chaire de recherche portant sur les caractéristiques d’investissement et de gouvernance des instruments de dette d’infrastructures.

 

Ces initiatives confirment l’engagement de Natixis dans la recherche constante de solutions pour mieux servir ses clients, acteurs de l’économie, et démontre sa capacité d’innovation dans un marché et un environnement réglementaire en profonde mutation.