Accueil >> ACTUALITÉ ET PRESSE >> Actualités

Actualités

Natixis poursuit son engagement auprès de la Fondation Gustave Roussy

© Gustave Roussy

Engagée auprès de la Fondation Gustave Roussy depuis 2011, Natixis renouvelle son soutien et accompagne trois nouveaux projets de recherche pour une période de 3 ans.


Médecine de précision : essai MATCH-R pour comprendre la résistance aux nouveaux traitements

Natixis s’implique, d’une part, dans un essai de médecine de précision, l’essai MATCH-R.  L’objectif de cet essai, mené par les Professeurs Jean-Charles Soria et Fabrice André, est de comprendre comment les cellules cancéreuses s’adaptent aux thérapies ciblées et aux immunothérapies en développant des mécanismes de résistance.
Dans le cadre de l’essai clinique prospectif MATCH-R, une biopsie de la tumeur et une prise de sang sont réalisées au moment où les patients, pris en charge avec une thérapie ciblée ou une immunothérapie pour un cancer métastatique, développent une résistance. Les portraits moléculaires sont établis pour identifier les altérations génétiques impliquées dans la résistance. L’objectif de cet essai est d’inclure 600 patients au total sur cinq années. Les nouveaux portraits moléculaires des patients, notamment ceux réalisés sur l’ADN tumoral circulant, seront financés par Natixis.
 

Recherche fondamentale : immunothérapie et réparation de l’ADN

Natixis accompagne, d’autre part, deux nouvelles équipes en recherche fondamentale sur des thématiques prometteuses en cancérologie : l’immunologie et la réparation de l’ADN.

L’équipe deSébastien Apcher travaille plus précisément sur l’immunologie des tumeurs et l’immunothérapie contre le cancer.
Jusqu’à présent, les traitements contre le cancer ciblent la tumeur pour l’éradiquer notamment par l’usage de chimiothérapie. L’immunothérapie vise à cibler le système immunitaire pour renforcer et stimuler les défenses du malade contre les cellules cancéreuses. Des anticorps parviennent aujourd’hui à endiguer la progression de tumeurs extrêmement agressives contre lesquelles il n’y avait jusqu’alors que peu de solutions thérapeutiques.
À terme, ces travaux pourraient participer à la mise au point d’un vaccin thérapeutique pour aider le système immunitaire à reconnaitre et éliminer les cellules tumorales. Ce vaccin viendra renforcer l’action des médicaments.

L’équipe de Gérard Mazon étudie les mécanismes de réparation des coupures double brins de l’ADN pour comprendre comment et pourquoi des dysfonctionnements interviennent dans le processus de réparation, dysfonctionnement qui peuvent conduire à la formation d’un cancer.
À terme, l’identification des altérations des voies de réparation de l’ADN qui peuvent mener à un cancer pourraient être utilisées comme cible pour les stratégies de « létalité synthétique ». Cela permettrait aussi de faire bénéficier à la population de tests prédictifs pour dépister les cancers bien avant qu’ils n’évoluent vers des formes plus agressives.

 

La Fondation Gustave Roussy créée en 2005 a pour objectif de financer la recherche contre le cancer menée à Gustave Roussy, en conservant au cœur de ses actions l’objectif d’améliorer la prise en charge et la qualité de vie des patients.