Accueil >> RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE >> Finance responsable >> Gestion des risques environnementaux et sociaux

Gestion des risques environnementaux et sociaux

Intégrer les risques environnementaux et sociaux dans nos métiers

Logo Equator Principles

Principes de l’Équateur

En signant les Principes de l’Équateur en décembre 2010, Natixis reconnaissait l’importance de mesurer le poids des impacts environnementaux et sociaux (E&S) des projets et adoptait une méthodologie d’évaluation et de gestion de ces impacts reconnue par un grand nombre d’établissements financiers.

Depuis, l’application des Principes est devenue pleinement effective par les métiers pratiquant le financement de projets dès  lors que les fonds sont majoritairement alloués à un projet clairement identifié. Les secteurs d’activité de Natixis éligibles à la méthodologie des Principes de l’Équateur concernent principalement les infrastructures, l’énergie (pétrole et gaz, on-shore et off-shore), l’électricité et les énergies renouvelables, les mines et métaux. 

Le détail de la mise en oeuvre, de l'organisation et de l'activité 2015 sont présentés dans le reporting 2015 ci-dessous.

 Lien vers le reporting EP 2015

 

Politique d’exclusion dans le secteur de l’armement

Dans le cadre d’une gestion responsable de ses activités et de leurs conséquences , Natixis exclut depuis mars 2009 le financement et l’investissement dans des entreprises impliquées dans la production , le stockage et le commerce des mines antipersonnel et des bombes à sous- munitions.

Cette politique est appliquée aux activités de financement des entreprises, aux activités d’investissement pour compte propre, ainsi qu'aux activités pour compte de tiers gérés par Natixis Asset Management.

La procédure générale est vérifiée dans le cadre des processus de décision applicable à chaque activité visée (comité de crédit , comité d ’investissement…).

 Communiqué de presse armement

 

Politique d’exclusion dans l'industrie du charbon  

Natixis a pris l'engagement le 15 octobre 2015 de ne plus financer de centrales électriques au charbon et de mines de charbon thermique dans le monde entier. Natixis s’engage également à ne plus accepter de nouveaux mandats de conseil ou d’arrangement liés à de tels financements.

Natixis renonce aussi à tout financement non dédié de sociétés dont l'activité repose à plus de 50% sur l'exploitation de centrales électriques au charbon ou de mines de charbon thermique.

Cette politique est également suivie dans les activités de gestion d’actifs de Natixis Asset Management et dans la politique d’investissement de Natixis Assurances.

 Lien vers la politique sectorielle charbon

Lien vers le communiqué de presse charbon