• « Banque de l’année ESG infrastructures »

    « Banque de l’année ESG infrastructures » > Image cover et card
    #Transition verte #Business
    Publié le 25/10/21
    Lecture 5 Min.

    Natixis a été nommée « Banque de l’année ESG infrastructure » aux IJ Global ESG Awards pour l’année 2021. Ce prix récompense sa stratégie ESG particulièrement active, plus spécifiquement dans le secteur des infrastructures. Il souligne également son rôle majeur dans des financements ESG emblématiques, et, plus globalement, sa contribution au développement de la finance « verte et durable ».

    • Logo
    • IJ global awards ceremony 1

    Un rôle majeur dans les grandes transactions « vertes » de l’année

    Natixis est un acteur de premier rang dans le secteur des énergies renouvelables, où elle est n°3 mondial dans les derniers classements d’IJGlobal. Elle s’engage fortement dans des segments à fort potentiel de transition, comme les data centers et le chauffage urbain alimentés par de l’énergie renouvelable, ou encore l’hydrogène vert et les techniques de capture de carbone.

    Elle offre une large gamme de financements “verts et durables” aux émetteurs et aux investisseurs, et a arrangé de nombreuses transactions emblématiques de l’année 2021.

    En particulier, Natixis a agi comme Sole Sustainability Structurer et Coordinator de l’obligation liée à des objectifs durables (Sustainability-Linked Bond, “SLB”) inaugurale de NRG, d’un montant de 900 M$. « Cette transaction constitue une première à plusieurs titres » souligne Nasir Khan, responsable Amériques de Infrastructure & Energy Finance, Natixis : « Premier SLB pour un émetteur nord-américain, premier SLB pour un producteur d’énergie en dehors d’Europe, premier SLB comprenant une clause par laquelle NRG s’engage, pour ses prochains SLB, à fixer des objectifs climat au moins équivalents ». Après ce premier SLB, NRG a réalisé une seconde émission d’1,1 Md$, « le premier SLB high yield du secteur en dehors d’Europe ».

    D’autres opérations majeures de l’année sont à son actif, comme le financement certifié Climate Bonds Initiative pour The Geysers, un portefeuille de 13 centrales géothermiques aux Etats-Unis, et le financement de 407 M£ de la plus grosse ferme éolienne offshore du monde, le projet Kincardine au large de l’Ecosse.

     

    La responsabilité sociale, environnementale et de gouvernance (ESG), au cœur de la stratégie

    Être le partenaire privilégié, le « go-to financial partner » de ses clients, pour les accompagner dans leur transition. C’est un des trois piliers du nouveau plan stratégique de Natixis Corporate & Investment Banking. La ligne métier infrastructure & énergie adopte pleinement cette stratégie ESG.

    Elle a notamment fusionné ses activités « énergie » et « infrastructures » pour mieux soutenir la transition de ses clients du secteur pétrole et gaz. « Cette réorganisation permet aux chargés d’affaires spécialistes des énergies fossiles de monter en compétence sur le renouvelable et d’accompagner leurs clients dans leur transition. », explique Antoine Saint-Olive, responsable mondial Infrastructure & Energy Finance, Natixis. « Nous élargissons la dynamique de transition au-delà du secteur de l'énergie et notre approche au-delà du climat, pour englober les enjeux sociaux, de ressources naturelles et de biodiversité », ajoute-t-il.

    Natixis sélectionne rigoureusement les secteurs qu’elle finance et exclue les catégories d’emprunteurs qui ne respectent pas ses exigences ESG. Elle a mis en place des listes d’exclusion dans les secteurs du charbon, de la défense, du tabac et du pétrole & gaz.

    Par ailleurs, son modèle Originate-to-Distribute a accéléré la distribution auprès des institutions financières non bancaires (NBFIs) dont les directives d’investissements sont très strictes en matière d’ESG.

     

    Un leader de la finance « verte et durable »

    La stratégie ESG embarque les quatre métiers de la banque et constitue l'un des trois piliers de son nouveau plan stratégique. Depuis 2017, une direction RSE est en place, chargée notamment de guider la stratégie RSE de la banque et ses engagements RSE, de superviser la réduction de son empreinte carbone et l'impact de ses activités, de suivre ses notations extra-financières.

    Depuis 2017 également, le Green & Sustainable Hub (GSH) impulse et coordonne l’expertise et les solutions « vertes et durables » de la banque, sur toutes classes d’actifs. En quatre ans, ses 25 spécialistes ont contribué à la structuration de nombreuses transactions innovantes, comme les prêts et obligations liés à des objectifs « verts », « durables », « sociaux », « de transition », des indices climat/ESG, les equity-linked green notes, etc.

    Enfin, Natixis est la première banque à piloter activement l’impact climatique de son bilan avec son Green Weighting Factor, lancé en 2019. Ce mécanisme inédit d’allocation du capital vise à favoriser les financements les plus vertueux. Chaque financement se voit attribuer une note sur une échelle de 7 couleurs allant du marron foncé au vert foncé, et reçoit un ajustement positif ou négatif de ses risques pondérés. Ce qui revient à moduler le seuil de rentabilité attendu des différents financements en fonction de leur effet sur l’environnement et le climat. L’objectif est d’aligner son portefeuille sur une trajectoire +2,5°C à horizon 2024, +2,2°C à horizon 2030 et +1,5°C à horizon 2050, en ligne avec l’Accord de Paris.

    « Ce prix est une reconnaissance de l’originalité du dispositif de Natixis. La combinaison d’expertises clé sert les besoins de financements des clients, leur capacité de rendre compte, leur parcours de transition », conclue Julien Duquenne, co-responsable de l’origination et du conseil au Green & Sustainable Hub, EMEA.  

     

    Un voyage passionnant

    Les enjeux ESG sont source d’opportunités et Natixis – et les institutions financières dans leur ensemble – a la responsabilité de s'appuyer sur son expertise pour développer des infrastructures renouvelables et accompagner ses clients dans leur transition, au-delà des secteurs les plus visiblement « verts ». Une tâche ardue mais un voyage passionnant vers un monde meilleur !

     

    Regardez la vidéo, avec Antoine Saint-Olive, responsable mondial Infrastructure & Energy Finance

    Restez informé(e) de la prochaine publication.

  • Retour en haut de page