• À la vitesse de la fibre

    Image de l'article - À la vitesse de la fibre
    Publié le 27/03/19

    Les télécommunications sont au cœur de nombreuses révolutions. La modernisation des réseaux de télécommunications, et notamment le déploiement de la fibre optique, devient un enjeu majeur d’attractivité et de développement économique des territoires. Natixis accompagne le déploiement de la fibre à l’échelle mondiale.

    Natixis Fibre-optique 1000x500

    L'essentiel

    Si 97 % des européens ont un accès internet, seuls 50 % ont accès à la fibre ou au câble qui donnent accès à des débits de plus de 100 Mbps et 68 % ont accès à des débits de 30 Mbps, avec de fortes disparités selon les pays mais aussi entre zones urbaines et rurales.
    Le déploiement des réseaux fibres nécessite de mobiliser toujours plus de savoir-faire industriel et financier. Si les banques traditionnelles du financement de projets ont été les premières impliquées, notamment pour dessiner les nouveaux contours des financements nécessaires pour ces projets, les investisseurs institutionnels y prennent part eux aussi de manière croissante.

     

    Accompagner les territoires français dans la réduction de la fracture numérique

    En France, le plan Très Haut Débit prévoit de déployer 20 Md€ d'ici 2022 pour équiper en fibre optique la quasi-totalité des français. Le plan se traduit en particulier par l'octroi de délégations de service public en zones rurales, accordant au titulaire le bénéfice de subventions d'investissement et de raccordement pour déployer la fibre jusqu'à l'abonné (FTTH1). Ces nouveaux projets, structurés dans le cadre de concessions, ont attiré de nombreux industriels et investisseurs financiers ; pour le financement, ces derniers se sont naturellement tournés vers les banques du financement de projet, avec des structures de financement à long terme. Natixis accompagne notamment Covage dans le déploiement de la fibre dans le Département de l'Hérault, dans le cadre de la délégation de service publique accordée à l'opérateur début 2017. Le chantier, estimé à €350 millions, prévoit le déploiement de 255 000 prises de fibre optique en cinq ans. Nous avons agi en qualité de conseil financier et arrangeur du financement de €183 millions.

    Pour en savoir plus sur le projet Covage (en anglais uniquement).

    « Nous avons soutenu le Plan France Très Haut Débit depuis le lancement des premiers contrats en zone rurale, en accompagnant nos clients en tant que conseil financier et en proposant des structures de financement innovantes pour ce type de projets, en risque sur le taux d'abonnement. Nous sommes fiers d'avoir ainsi été aux avant-postes de cette révolution numérique. »Bénédicte de Giafferri, responsable des Financements d'infrastructures et de projets pour la France

     

    Collaborer avec des acteurs clés des télécommunications

    Notre filiale Mirova, via ses fonds d'infrastructures généralistes2, est entrée au capital d'Axione à hauteur de 49 %. Au sein du Groupe Bouygues Construction, Axione est un acteur majeur de l'aménagement numérique des territoires ruraux et urbains. Partenaire engagé du Plan France Très Haut Débit, Axione a développé avec succès, notamment dans le cadre des réseaux d'initiative publique, de très nombreux projets d'infrastructures fibre optique mutualisés en zones rurales.

    Cette alliance stratégique entre Mirova et Axione vise à constituer un leader dans l'investissement, le déploiement, la maintenance et l'exploitation des infrastructures très haut débit fixes et mobiles en France et à l'international. Fin 2018, Axione et Mirova avaient créé l'opérateur d'infrastructures FTTH CityFast.

    Gwenola Chambon, Directrice des Fonds Infrastructures Généralistes de Mirova, déclare : « nous avons fait partie des premiers investisseurs dans le secteur du numérique en France, il y a 10 ans, car il s'agissait alors d'une nouvelle forme d'infrastructures devenues désormais essentielles. Depuis 2009, notre engagement continu dans ce secteur nous a permis de constituer un portefeuille d'infrastructures très important de 6 millions de prises en France. Notre entrée au capital d'Axione est une étape cohérente pour poursuivre ce développement. »

     

    Soutenir le développement des services et usages numériques en Europe

    Ailleurs en Europe, des plans similaires se dessinent pour le développement de la fibre en zone rurale, avec des schémas différents : en Irlande comme en Italie, des subventions sont attribuées à des opérateurs pour le développement de la fibre dans des zones non denses selon des critères définis par les autorités publiques.

    Bien que ces octrois de subventions ne s'intègrent pas dans des schémas concessifs, les différents industriels et investisseurs, comme les banques qui les accompagnent, devraient pouvoir capitaliser sur l'expérience acquise sur le développement des réseaux ruraux français.

    Les objectifs de la Commission Européenne, décrits dans le « Digital Agenda », sont d'amener 100 % des foyers européens dans chaque pays à bénéficier de connexions supportant des débits de 30 Mbps et 50% à des débits de 100 Mbps.

    Le Royaume-Uni s'est fixé pour objectif d'équiper 15 millions de foyers à horizon 2025. Natixis accompagne ce développement avec un premier financement de £1,12 milliards arrangé pour CityFibre. Cet opérateur indépendant prévoit un programme d'investissement de £2,25 milliards visant à équiper 5 millions de foyers outre-manche d'ici 2025.
    Pour en savoir plus sur le projet CityFibre (en anglais uniquement).

     

    1 FTTH : « Fiber To The Home » : fibre jusqu'à l'abonné final

    2 FIDEPPP2, BTP Impact Local, Mirova Core Infrastructure Fund et Core Infrastructure Fund II

  • Retour en haut de page