• Collective Commitment to Climate Action : les premières mesures concrètes des banques pour respecter leur engagement

    Vue du ciel en contre-plongée à travers les arbres
    #Transition verte #Business
    Publié le 08/12/20
    Lecture 4 Min.

    Les 38 banques signataires du Collective Commitment to Climate Action (CCCA), la démarche la plus ambitieuse du secteur financier pour agir contre le changement climatique, publient aujourd’hui le premier rapport d’activité du collectif, un an après sa création.

    À l’initiative de l’UNEP FI (United Nations Environment Programme Finance Initiative), cette publication collective résume les premières initiatives prises par les banques signataires au cours des douze derniers mois pour soutenir la transition vers une économie neutre en carbone à horizon 2050. Natixis est l’une des 38 banques engagées dans cette démarche, la plus ambitieuse à date du secteur bancaire international pour agir concrètement contre le changement climatique ($15 trillions d’actifs) et permettre de respecter l’objectif de l’Accord de Paris sur le climat, soit limiter la hausse des températures mondiales en-deça de 2°C par rapport à l’ère pré-industrielle.

     

    Le rapport liste quatre actions concrètes mises en œuvre par Natixis pour atteindre son engagement.

     

    Mesurer et piloter sa trajectoire climatique

    Les 38 banques signataires se sont engagées à évaluer l’alignement de leur portefeuille sur un objectif zéro-émission. Natixis a mis au point une méthodologie granulaire qui permet de mesurer l’impact des activités qu’elle finance sur le climat (à l’exception du secteur financier – 80 % de son portefeuille est actuellement évalué). Chaque transaction est notée selon une échelle de 7 couleurs : de marron (impact négatif) à vert (impact positif). Cette mesure est faite systématiquement en amont des décisions de crédit. Elle permet de piloter la trajectoire climatique de la banque a court, moyen et long terme.

     

    Mesurer et réduire le risque climatique de transition

    Les banques signataires se sont engagées à piloter et réduire le risque climatique de transition de leurs activités de financement tout en accompagnant la transition de leurs clients.  Le rapport consacre une étude de cas au Green Weighting Factor (GWF) de Natixis, outil unique qui permet d’évaluer le risque climatique de transition de chaque transaction et pondère le capital analytique qui lui est alloué en conséquence. L’exposition de la banque est pilotée grâce à un indicateur GWF intégré au « Risk Appetite Framework », qui correspond à la part des actifs pondérés alloués aux activités les plus négativement impactantes.  

     

    Exclure les secteurs les plus émissifs

    Avec les politiques d’exclusion, autre engagement fort des CCCA, les banques signataires cessent progressivement de financer les secteurs qui ne sont pas compatibles avec une économie neutre en carbone. En 2020, Natixis a renforcé ses exclusions des secteurs les plus émissifs, mettant en place un calendrier de sortie totale du charbon thermique en 2030 pour les pays de l’OCDE et en 2040 pour le reste du monde, et excluant toute entreprise qui développe de nouvelles capacités. Natixis a également renforcé sa politique pétrole et gaz en excluant les projets dédiés et les entreprises dont l'activité repose à plus de 25 % sur l'exploration et la production de pétrole et de gaz de schiste dans le monde entier.

     

    Soutenir les secteurs clés de la transition

    Les banques s’engagent à renforcer le financement des secteurs clés de la transition vers une économie bas carbone. Natixis est l’un des leaders mondiaux du financement d’infrastructures d’énergie renouvelables, qui représentaient 90 % de son portefeuille de financement du secteur production d’électricité à fin 2019.

     

    Ce premier rapport collectif n’est qu’un début, les banques signataires du CCCA se sont engagées à publier leurs avancées chaque année. La prochaine échéance, fixée au premier trimestre 2021, consistera à établir des normes et outils de mesure communs d’alignement aux accords de Paris. Nous serons au rendez-vous !

    Restez informé(e) de la prochaine publication.

  • Retour en haut de page