« Taux négatifs ? Restons positifs ! »