Natixis booste l’engagement de ses collaborateurs

Pour la 6e édition de son appel à projets collaborateurs, Natixis soutient quatre nouveaux projets portés par des salariés investis dans une association. Du Vietnam à Madagascar en passant par le Népal et le Laos, découvrez les actions menées sur le terrain.

 

Natixis s’engage aux côtés de ses collaborateurs


En 2011, Natixis a lancé un appel à projets intitulé « The Boost » pour soutenir l’engagement solidaire et citoyen de ses collaborateurs investis dans une ONG ou une association à but non lucratif.
Engagés à titre personnel dans des projets humanitaires, environnementaux, culturels, artistiques ou sportifs, les salariés peuvent ainsi proposer leur projet pour obtenir un soutien financier de Natixis.
Les projets reçus sont soumis au vote de l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. En 2017, quatre projets parmi 22 ont été sélectionnés à l’issue du vote.

Leur choix a salué :

  • l’utilité sociale et l’intérêt général des projets présentés ;
  • l’implication des collaborateurs concernés;
  • l’éthique des projets sélectionnés ;
  • l’originalité et la faisabilité de ces projets.

Depuis sa création, The Boost a permis d’accompagner 25 projets, en France comme à l’international.

 

Les quatre projets soutenus par Natixis en 2017


1/ Les Enfants du Dragon

Le projet Les Enfants du Dragon consiste à créer un orphelinat dans la région de Long An (Vietnam), au cœur du delta du Mékong.

Situé au sud de Ho Chi Minh-Ville, le centre a pour vocation d’accueillir une centaine d’enfants orphelins, abandonnés ou en situation d'errance dans les rues.

Au-delà d’un centre d’accueil, il s’agit d’un projet durable qui permettra aux enfants de s’intégrer dans la vie professionnelle. Une centaine d'enfants au sein de la structure jusqu’à l'âge de 18 ans auront l’opportunité de développer leurs connaissances et compétences et bénéficieront d’un accompagnement éventuel pour achever une formation professionnelle ou continuer des études universitaires.

La construction a débuté en 2015 avec un premier bâtiment finalisé depuis octobre 2016. Avant de pouvoir accueillir les enfants, les différentes parties de l’orphelinat doivent être équipées en fournitures et outils.

http://lesenfantsdudragon.com/
https://www.youtube.com/user/marcopolo1949
https://www.youtube.com/watch?v=hgdA9CD8Cbc

 


2/ HI ! Club des Petits Gouters

Couplant nutrition et éducation, l’association HI! Club des Petits Gouters offre un gouter nutritif et équilibré à consommer en classe, au quotidien, à tous les enfants scolarisés dans une école publique primaire dans chaque grande ville de Madagascar.

En 2011, dans la ville de Toamasina, la présidente-fondatrice, médecin, se voit fréquemment sollicitée par le personnel de l'école de son quartier afin d'intervenir en urgence auprès d'enfants qui perdent connaissance en cours. Dans la plupart des cas, le diagnostic était une hypoglycémie secondaire à un apport calorique insuffisant.

Si beaucoup d’associations à Madagascar agissent au niveau de la nutrition, HI! Club des Petits Gouters se démarque par son objectif de se servir du prétexte d'un gouter pour stimuler la fréquentation scolaire.

L’association souhaite, en effet, apporter aux élèves malgaches l'énergie nécessaire pour être plus assidus en cours, suivre leur cursus et potentialiser leurs performances académiques. Elle souhaite ainsi "aider les enfants à nourrir leurs rêves".

https://www.facebook.com/HI.PetitsGouters/

 


3/ Les Médecins de Chinguetti Pakbeng

Diminuer la mortalité maternelle (50 fois plus élevée qu'en France) et la mortalité néonatale (20 fois plus élevée qu'en France) dans la région du Nord-Ouest du Laos est l'objectif du projet prioritaire de l'association Les Médecins de Chinguetti Pakbeng, implantée à Pakbeng depuis 2007.

80 % des femmes accouchent à domicile sans aucune assistance. Les grossesses à risques ne sont pas dépistées à temps pour permettre un transfert vers une maternité. Les nouveaux nés ne reçoivent pas les soins adaptés, et les séquelles d'accouchements difficiles sont nombreuses pour la mère et l’enfant.

L’association vise à informer les femmes, mettre en place un suivi de la grossesse, former du personnel soignant et doter les dispensaires de village et les hôpitaux locaux de matériel adapté.

Elle s’engage ainsi à tenir les objectifs de développement durable, à savoir une diminution de 50 % de la mortalité maternelle à Pakbeng (2 000 femmes sont concernées) et former au moins une sage-femme pour chaque dispensaire du pays.

http://new.medecinsdechinguettipakbeng.com/
https://www.facebook.com/lesmedecinsdechinguettipakbeng/
http://medecinsdecp.canalblog.com/

 

4/ Crystal Kids

L'association Crystal Kids œuvre dans la ville de Katmandou, au Népal, où elle vient en aide aux enfants népalais vivant dans la rue. Elle leur apporte une prise en charge complète sur le long terme, leur assurant hébergement, soins, éducation et scolarisation, et cela jusqu'à la fin de leurs études.

L'association Crystal Kids prend en charge 25 filles scolarisées, soignées, encadrées et élevées depuis plus de 10 ans. Six autres enfants ont été pré-identifiés ; leur famille n'étant plus en mesure de payer les frais de scolarisation.

Crystal Kids s'appuie sur une ONG officielle au Népal qui lui a soumis un budget de prise en charge pour la scolarisation de ces 6 enfants, qui comprend frais d'admission, frais de scolarité, uniformes, livres et matériel scolaire.

Cette prise en charge permettra à ces enfants de devenir des hommes et des femmes libres, autonomes, responsables et investis dans leur pays qui est l’un des plus pauvres du monde.

https://www.crystalkids.fr/
https://www.facebook.com/crystalkids.fr/