Gros plan sur Natixis Global Asset Management au Canada par Abe Goenka

Dans le cadre du plan stratégique « New Frontier », Natixis Global Asset Management continue à étendre sa présence à l'internationale en privilégiant les marchés clés.

Parmi ces derniers, le tentaculaire voisin des États-Unis, le Canada, qui fête cette année son 150e anniversaire en tant que nation. Abe Goenka, CEO de Natixis Global Asset Management – Canada, nous a consacré un moment pour discuter de ce marché en pleine expansion et nous décrire comment son équipe détecte les opportunités commerciales.

 

Pourquoi le Canada est-il un marché important pour Natixis ?

Le Canada est l'un des marchés de détail les plus importants au monde, avec plus d'un trillion de dollars investis dans des fonds mutuels, ce qui le rend très attirant pour les investisseurs. C'est pour cette raison que Natixis a décidé de pénétrer le marché canadien du détail en janvier 2015 en rachetant la société de gestion NexGen Financial, basée à Toronto.
Le marché canadien est très similaire à celui des États-Unis, à la différence que les banques y jouent un rôle plus important. Il nous offre par conséquent une dynamique de développement très intéressante en tant que gestionnaire d'actifs indépendant, car nous y comptons toutes les plus grandes banques aussi bien parmi nos concurrents que parmi nos partenaires.

 

Quelles sont les raisons qui ont motivé l'acquisition de NexGen ?

NexGen fait partie intégrante du modèle multi-affiliés de Natixis depuis janvier 2015.

La société NexGen a bâti sa réputation sur des stratégies de gestion de patrimoine à optimisation fiscale, qu'elle continue de fournir. En outre, notre réseau se compose de plus de 1 600 conseillers financiers et plus de 100 courtiers à travers le Canada.

Cependant, le fait d'être racheté par Natixis nous a clairement permis d'accéder à de nouvelles opportunités. En effet, le montant de nos actifs sous gestion s'élevait à 974 millions de dollars canadiens (CAD) lorsque nous avons été rachetés par Natixis. Au 10 juillet 2017, nos activités sur le marché canadien ont progressé de presque 2 milliards de dollars canadiens (CAD, actifs administrés compris). De plus, il y a 3 ans, nous comptions environ 20 collaborateurs et nous en sommes maintenant à 40. Ces chiffres illustrent bien notre croissance continue sur le marché canadien.

 

Quelles actions avez-vous mises en place pour pérenniser cette croissance ?

Nous avons déjà quelques belles réussites à notre actif depuis que nous avons rejoint Natixis. Après l'acquisition, nous avons lancé en septembre 2015 quatre fonds affiliés sur le marché canadien : Gateway Low Volatility U.S. Equity Fund, Loomis Sayles Strategic Monthly Income Fund, Oakmark Natixis Class et Oakmark International Natixis Class. Par la suite, nous avons également créé deux autres fonds Loomis Sayles.

Il y a environ un an, nous avons organisé la première conférence « Durable Portfolio Construction » canadienne, à laquelle ont assisté plus de 100 conseillers, et à l'automne dernier, les actifs institutionnels administrés par nos nombreux affiliés ont progressé d'environ 800 millions de dollars canadiens.

Cette année, nous avons poursuivi notre lancée dès le mois d'avril en mettant en avant le potentiel de notre équipe Portfolio Research & Consulting Group et nous avons reçu 175 demandes d'analyses de portefeuille. En juin, nous avons enregistré un taux de croissance record en matière de fonds mutuels et de chiffre d'affaires depuis l'acquisition, tout en achevant d'adopter les couleurs de la marque Natixis, notamment grâce au nouveau site Web de Natixis au Canada : www.NGAM.Natixis.ca.

De grandes choses sont en train de se passer pour nous en ce moment, mais ce qui me ravit le plus, c'est de constater que tous les collaborateurs sont extrêmement motivés et travaillent dur avec un même objectif : développer l'activité au Canada.