Péninsule ibérique : analyse par Jésus Castillo, Economic Resarch Natixis / Espagne et Portugal

Le soleil brille à nouveau au-dessus de la péninsule Ibérique

 

Jesus CastilloLa péninsule Ibérique a définitivement tourné la page de la plus forte crise économique subie depuis son retour à la démocratie dans les années 1970.

Bien qu’ils ne soient pas encore parvenus à s’affranchir des vastes déséquilibres hérités du passé (chômage et dette élevée), l’Espagne et le Portugal affichent désormais un dynamisme économique enviable, avec des taux de croissance parmi les plus élevés des grandes économies de l’Union économique et monétaire européenne.

Bien que douloureuses, les amples réformes menées depuis quelques années ont porté leurs fruits. Le cycle d’investissement en cours, l’amélioration de la compétitivité et l’environnement externe porteur ont contribué à donner un souffle nouveau à l’activité manufacturière.

Après s’être longtemps méfiés des deux pays, les investisseurs reviennent en masse. À l’avenir, à supposer que les fondamentaux se consolident nettement, les efforts continus pour réduire la dette publique et privée héritée du passé contribueront à renforcer l’assise financière de tous les agents économiques.

Les perspectives économiques restent positives pour ces prochaines années.

 

  

La croissance du PIB de l’Espagne et du Portugal dépasse largement celle de la zone euro

 PIB-Iberia

 

L’Espagne et le Portugal exportent plus que les autres pays

Les deux pays gagnent des parts de marché, car leurs exportations augmentent plus vite que le commerce mondial. 

 exportations-iberia