La Fondation Natixis pour la recherche et l’innovation décerne son prix Louis Bachelier 2018 à Pauline Barrieu

De gauche à droite : Jean Cheval, Président de la Fondation Natixis ; Pauline Barrieu, lauréate du Prix Louis Bachelier 2018 ; Michel Crouhy – Président du Conseil Scientifique de la Fondation Natixis

Le Prix Louis Bachelier de la Fondation Natixis pour la recherche et l’innovation a été décerné cette année à Pauline Barrieu. Ce prix biennal est co-décerné avec la London Mathematical Society (LMS) et la Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles (SMAI). La célébration officielle a eu lieu aujourd’hui à Paris au siège de Natixis.

Le prix Louis Bachelier de la Fondation Natixis récompense un chercheur de moins de 45 ans pour l’ensemble de ses contributions à la modélisation mathématique en finance, assurance, gestion des risques et informatique scientifique, incluant les sciences des données, appliquée à la finance et aux assurances.

Pauline Barrieu est professeur de statistiques à la LSE (London School of Economics and Political Science) où elle est responsable du département de statistiques et co-directeur du « Centre for the Analysis of Time Series » (CATS).

La contribution de Pauline Barrieu est importante car, durant sa carrière en tant que statisticienne et actuaire, elle a traité de nombreux problèmes qui retiennent l’attention du monde d’aujourd’hui : la science du climat, l’assurance contre les dégâts des eaux, les risques catastrophiques, le risque de longévité, et beaucoup d’aspects des risques financiers. Ses travaux mettent l’accent sur la manière dont on traite le risque de modèle, l’incertitude – et le partage des risques dans un environnement incertain.

« La reconnaissance internationale de Pauline Barrieu est bien établie tant dans le monde universitaire que dans le secteur financier. Son travail est un excellent exemple de la façon dont la finance quantitative peut contribuer à la gestion des risques des institutions financières et à la conception d’un cadre règlementaire efficient pour le secteur bancaire et de l’assurance. Pauline porte un regard neuf et original sur les problématiques complexes auxquelles sont confrontés à la fois le monde académique et celui de l’industrie financière », souligne Michel Crouhy – Président du Conseil Scientifique de la Fondation Natixis.

 

« Pauline est un modèle à bien des égards pour tous nos jeunes « quants ». Ses travaux sont un exemple magistral de la façon dont la finance quantitative et ses techniques contribuent à la résolution de problèmes pratiques. Elle est une adepte de l’approche multidisciplinaire. Et surtout, ses travaux traitent de l’une des questions centrales de notre temps : Comment doit-on aborder les incertitudes majeures du monde actuel et proposer les meilleures solutions ? » déclare Jean Cheval, Président de la Fondation Natixis.

 

La Fondation d’entreprise Natixis pour la recherche et l’innovation a pour objet le financement des recherches et manifestations dans le domaine de la finance quantitative (finance des marchés, gestion des risques, économétrie, finance statistique, valorisation des produits dérivés complexes). Elle finance des Bourses de thèse de doctorat et des travaux de recherche universitaire sur des thèmes en prises directe avec les préoccupations actuelles des institutions financières. Elle co-organise des conférences avec des institutions universitaires de premier plan et récompense des travaux de recherche réalisés dans le cadre de thèses et de mémoires de fin d’études.