Perspectives 2020 des investisseurs : les tendances de marché

Les investisseurs institutionnels prévoient un large éventail de risques à prendre en compte en 2020 : l’enlisement des négociations commerciales, le ralentissement de la croissance mondiale et la faiblesse des taux d’intérêts sont autant de facteurs qui pourraient nuire à la performance des portefeuilles. Après des gains significatifs enregistrés sur les marchés actions et obligations en 2019, quelles sont les tendances majeures pour 2020 ?

Découvrez l'étude complète* (en anglais) menée par Natixis Investment Management avec les dix tendances de marchés que les investisseurs institutionnels vont surveiller de près en 2020.

*L'étude est basée sur le 2019 Global Survey of Institutional Investors menée par CoreData Research entre Octobre et Novembre 2019 incluant 500 investisseurs institutionnels de 29 pays en Amérique du Nord, Amérique latine, du Royaume-Uni, d'Europe continentale, d'Asie et du Moyen-Orient.

INSIGHT #1 La volatilité des marchés favorise l'essor de la gestion active

Personnes montant un escalator
La volatilité des marchés dans un monde en transformation

Dans la lignée de 2019, la volatilité des marchés commence à produire ses effets sur les portefeuilles. Selon notre étude 2019 Global Survey of Institutional Investors *, 77 % des investisseurs institutionnels prévoient une hausse de la volatilité sur les marchés actions, tandis que 62 % estiment que ce sera le cas sur les marchés obligataires.

Après une année 2019 exceptionnelle pour les actions, près de la moitié des institutionnels anticipent une correction sur ce marché en 2020. Ils observeront notamment de près les corrections opérées sur les marchés des cryptomonnaies et celui des introductions en bourse (IPO) dont les évaluations ont été volatiles au cours de ces dernières années.

Plus de la moitié anticipent également une hausse de la volatilité des devises. 53 % classent la volatilité au premier rang des risques de portefeuille pour l'année à venir, suivie de près par la faiblesse persistante des taux d'intérêt (50 %) et de la viabilité des rendements négatifs.

L'incertitude des marchés plaide donc en faveur d'une gestion active. Ce n'est pas nouveau pour les investisseurs institutionnels qui ont renforcé la part de la gestion active dans leur allocation au cours de ces trois dernières années. Ils souhaitent instaurer un ratio de 70 % en faveur de la gestion active / 30 % en faveur de la gestion passive dans les trois années à venir.

INSIGHT #2 Les tensions géopolitiques sont dans les viseurs des marchés

US-Capitole 1000
Les tensions géopolitiques à l'orée des élections américaines

Cette autre grande tendance de fond persistera en 2020. Les évolutions politiques demeurent une question épineuse pour les marchés, comme en témoignent la procédure de destitution du président Donald Trump aux États-Unis, le Brexit au Royaume-Uni, l'instabilité dans de nombreux pays tels que le Chili ou la Bolivie et la vague croissante du populisme à travers le monde. Beaucoup d'événements sur la scène internationale ont provoqué des réactions à court terme, et seulement quelques-uns ont eu un impact pérenne pour les investisseurs.

2020 sera une année charnière où les élections américaines seront sous le feu des projecteurs. En moyenne, 64 % des investisseurs anticipent une volatilité croissante des marchés résultant du cycle des élections présidentielles américaines. Dans l'immédiat, 54 % pensent que les procédures de destitution en cours auront un effet déstabilisateur sur les marchés.

Face à tous ces risques politiques, les investisseurs institutionnels préparent activement leurs portefeuilles grâce à l'analyse de scénarios, via l'augmentation de leurs capitaux propres, et en se montrant globalement plus flexibles dans leur stratégie de gestion des risques politiques.

INSIGHT #3 Les critères ESG gagnent du terrain

Forêt transversée par une route
Les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance ouvrent la voie vers plus de comportements responsables

Les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) seront davantage pris en compte en 2020, propulsés par une meilleure clarification des avantages et des objectifs à atteindre. 64 % des institutions confirment la mise en place de mesures ESG dans leurs portfolios. Si cette démarche reste encore marginale, il est important de souligner une croissance notable de 10 % depuis 2017, alors que près de 40 % des investisseurs ne prenaient pas en compte ces critères.

Les institutions voient un vrai potentiel dans les investissements ESG - plus de la moitié sont certains de pouvoir y trouver de l'alpha et près de quatre sur dix mettent en œuvre des critères ESG comme un moyen de minimiser le risque global d'investissement.

Au-delà d'une simple stratégie d'investissement, beaucoup d'institutions et d'asset managers prônent les critères ESG comme porteurs de sens et de valeurs pour la conduite de projets. 1/3 de ceux qui investissent dans ces critères y voient un moyen efficace d'influencer le comportement sociétal et celle des entreprises. 


EN RÉSUMÉ

Face aux incertitudes et à la volatilité des marchés, les investisseurs institutionnels ne sont pas prêts à prendre des positions risquées ni à effectuer de changements significatifs. Ils adopteront une posture attentiste en 2020.


 

NOTIONS CLÉS

Gestion active

La gestion active d'un portefeuille géré permet de surperformer l'indice de référence d'un marché en investissant dans des fonds, des produits et des secteurs dont le potentiel est supérieur aux perspectives de croissance du marché. Contrairement à la gestion passive ou indicielle qui répliquent l'évolution d'un indice de référence, la gestion active cherche à le surperformer.

Volatilité

La volatilité d'un marché financier mesure l'ampleur des cours d'un actif financier afin de qualifier le risque du rendement et le prix de l'actif financier. Elle permet également de quantifier les oscillations de marchés à court terme ainsi que les plus longues fluctuations boursières sur plusieurs années.

Critères ESG

Les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance permettent une analyse extra-financière d'une entreprise pour découvrir les stratégies socialement responsables et les performances RSE qu'elle met en place avec l'ensemble de ses parties prenantes.