Introduction en Bourse (IPO*) : un segment clé du conseil stratégique où Natixis est en pointe

Interview d’Eric Arnould, responsable mondial des marchés primaires actions chez Natixis

Comment le marché des IPO s’est-il comporté en 2019 et quelle est la tendance pour 2020 ?

En 2019, le marché des IPO est resté sur des volumes plutôt faibles avec un nombre d’opérations très réduit. Certaines ont été emblématiques comme celle de la Française des jeux (FDJ) qui représente l’introduction en Bourse la plus importante de la décennie en France avec une taille de levée de fonds de près de 1,9 milliard d’euros, ou de Verallia en septembre dernier d’un montant de plusieurs centaines de millions d’euros.
Ceci dit, on voit au travers des discussions avec nos clients en France que de nouveaux acteurs issus notamment des secteurs de croissance et technologique auront, peut-être pas en 2020 mais au cours des années à venir, le potentiel pour effectuer des IPO d’envergure de plus de 500 millions avec des valorisations supérieures à 1 milliard d’euros. Ces nouveaux acteurs, également appelés licornes, sont nombreux en France et en Europe. Soutenus par la confiance des investisseurs, des banques et bénéficiant d’un cadre réglementaire, ils constituent un vivier intéressant pour redynamiser le marché des introductions en Bourse au cours des prochaines années.

Comment ces sociétés de croissance sont-elles accompagnées ?

Ces licornes sont souvent accompagnées par des fonds d’investissements en « late stage ». Cette dernière levée de fonds permet d’accompagner les entreprises à leur ultime stade de financement avant l’IPO ou avant une opération stratégique. Si elle était auparavant effectuée auprès d’investisseurs étrangers, aujourd’hui la donne a changé. Davantage d’acteurs français sont aujourd’hui prêts à financer ces sociétés innovantes et technologiques.

Quelles sont les pépites françaises du Next40 ?

Parmi ces sociétés de croissance qui figurent en bonne place du Next40, on retrouve des acteurs à fort potentiel, tels que Devialet, start up spécialisée dans l’ingénierie acoustique, Doctolib (avec une levée de fonds de 150 millions d’euros en mars dernier), qui révolutionne le monde des services aux praticiens dans différents secteurs d’activité. On peut également citer Younited Credit ou Lydia dans le secteur des fintechs, et Ynsect ou Innovafeed, spécialistes de la production d’ingrédients alimentaires à base d’insectes dits « agritech » ou « foodtech », ou enfin OVH, dans les services de cloud computing. Nous aurons la chance d’accueillir plusieurs de ces sociétés pour des rencontres investisseurs dans le cadre de la prochaine conférence TMT coorganisée par Natixis, Clipperton et ODDO BHF le 12 mars prochain.

Comment Natixis se positionne-t-elle en matière d’IPO ?

Natixis a démontré sa capacité à accompagner ces sociétés de croissance et à diriger comme coordinateur global des opérations pour des licornes. Ainsi, nous avons accompagné Neoen, précurseur sur le secteur des énergies renouvelables, et dernièrement FDJ. Neoen comme FDJ ont marqué le marché français en étant les deux plus importantes introductions en France en 2018 et en 2019 et en gagnant différents prix, notamment auprès d’Euronext et de Global Capital. Mais derrière ces grandes opérations, nous avons dirigé beaucoup d’autres introductions pour des acteurs de taille plus modeste mais au fort potentiel de croissance.
Comment expliquez-vous ces réussites ?
Notre démarche, fondée sur un accompagnement dans la durée, une forte proximité due à notre taille humaine et une approche client-centric, favorise la création de relations pérennes avec nos clients. La bonne connaissance de la stratégie de nos clients nous permet d’intervenir très en amont de l’IPO et de nous positionner en apporteur de service en leur faisant notamment rencontrer des investisseurs.
Par ailleurs, nous planifions régulièrement des événements, via des forums ou des conférences, avec pour objectif d’aider nos clients à se familiariser avec les marchés et susciter des rencontres avec des émetteurs. Ainsi, l’année dernière, nous avons animé, aux côtés d’ODDO BHF, une conférence réunissant une quinzaine de sociétés européennes du secteur des énergies renouvelables et des dirigeants de sociétés non cotées françaises, américaines et moyen-orientales. Perçues comme des événements de référence par les clients, ces conférences sont reconduites en 2020 et vont être élargies à d’autres secteurs stratégiques tels que l’aviation et les infrastructures. Nous ouvrons ces événements aux sociétés technologiques avec le concours également de Clipperton, l’une des boutiques de M&A de Natixis spécialisée dans ce segment.
Une IPO est une opération stratégique pour un client car elle touche son capital et c’est une opération qui n’arrive qu’une fois. Elle doit donc être parfaitement marketée. Si la qualité des équipes d’ECM associée à la qualité de la plateforme ODDO BHF sont de précieux atouts pour accompagner efficacement nos clients, les banquiers des réseaux du Groupe BPCE peuvent également jouer un rôle important en amont auprès de ces sociétés en croissance, au même titre que nos experts en M&A qui cultivent des liens privilégiés avec les dirigeants de société.

Quels sont les critères clé de succès pour réussir une IPO ?

J’en citerais trois :
Premièrement, la qualité des hommes et du management critère clé pour créer la confiance, essentielle, entre des entrepreneurs et des investisseurs qui acceptent de s’embarquer dans une nouvelle histoire.
Deuxièmement, le potentiel de croissance : si des investisseurs font le choix de participer au capital d’une jeune société plutôt qu’au capital de grands groupes tels que Total ou LVMH, c’est parce qu’ils espèrent que cette jeune pousse va leur offrir quelque chose en plus, une part de rêve vers l’économie de demain et un surcroît de performance.
Enfin plus prosaïquement, une taille suffisante de levée de fonds : c’est clé pour attirer aujourd’hui une audience large de gérants, qui ont besoin d’un flottant et d’une liquidité (volume d’échanges) suffisants – ce sont des critères qui sont devenus plus importants ces dernières années.

Cliquez pour agrandir l'image


*IPO : Initial Public Offering