Les millennials à la conquête de la sphère financière

De nombreux étudiants aux parcours et profils variés sont intégrés dans des projets, des initiatives ou des laboratoires spécifiquement dédiés à leurs compétences chez Natixis. Innovations, nouvelles technologies, cas business : ces talents apportent un dynamisme et une ouverture d’esprit à de multiples équipes. Quelles sont leurs attentes, leurs visions du monde professionnel et notamment celui du secteur bancaire ? Découvrez dans notre dossier le portrait de trois millennials prometteurs.

Les étudiants, victimes collatérales de la crise du Covid-19 ?

Alors que la crise du coronavirus a paralysé la moitié des habitants de la planète, les places seront particulièrement chères en cette année 2020 pour les jeunes diplômés. « Il est difficile de prédire quelle sera la réalité du marché du travail de sortie de crise, note Stéphane Carcillo, économiste et chef de la division emploi à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Mais pour les futurs jeunes diplômés, il est à prévoir une entrée dans la vie active plus chaotique, sur des emplois plus précaires et avec des effets durables possibles sur une carrière, notamment sur les salaires. Même si, avec les mesures de soutien à l’économie mises en place, cela devrait surtout être vrai pour les secteurs qui auront le plus de mal à redémarrer. » Certains ont vu leur stage repoussé ou annulé, beaucoup envisagent déjà de prolonger leurs études, afin de repousser leur insertion à des jours meilleurs. Pour autant, de nouvelles perspectives se profilent. Plus que jamais, l’investissement des étudiants dans leur formation et l’engagement des entreprises à leurs côtés sont essentiels pour aider les rouages de l’économie à retrouver de la fluidité. En 2020, avec près de 700 000 nouveaux diplômés attendus sur le marché du travail, le marché de l’emploi demeure très compétitif. En 2019, alors que les indicateurs économiques étaient au vert, ils étaient 85,7% à signer un contrat dans les deux mois suivants l’obtention de leur diplôme. Le stage de fin d’études est bien souvent le sésame qui leur permet de développer leur réseau professionnel, de mettre en adéquation leurs aspirations avec les contraintes et les avantages de tel ou tel secteur.

Plus que jamais, le développement des partenariats, des échanges avec les écoles et l’intégration des futurs collaborateurs sont au cœur de la stratégie de Natixis. À travers différentes initiatives menées conjointement avec les grandes écoles, telles que le Natixis Investment Managers Graduate Challenge, la chaire X-HEC et le Lab42, Natixis invite les jeunes talents à réfléchir, à travailler, à s’épanouir pour inventer et bâtir le monde de demain. Ingénierie financière, data science for business, intelligence artificielle et machine learning, les parcours dynamiques de Nathan Grapin, Graziella Hippodam et Joséphine Nordin ont croisé la route de Natixis. Nous vous invitons à découvrir leur engagement, leur courage et leur vision futuriste du travail.

Natixis IM Graduate Challenge

Nathan Grapin / Natixis Investment Managers Graduate Challenge

Lab42 Natixis

Graziella Hippodam / Lab42  

Challenge X-HEC Natixis

Joséphine Nordin / Chaire X-HEC

Campagne 2020-2021 des recrutements étudiants

Natixis propose cette année près de 600 contrats en apprentissage, 900 stages et 80 VIE (volontariat international en entreprise) au sein des différents métiers du groupe.
Retrouvez toutes nos offres sur le site https://recrutement.natixis.com/