Transcription de la vidéo : meilleurs moments de l'assemblée générale Natixis - La stratégie

Meilleurs moments de l'assemblée générale Natixis - La stratégie

[Laurent MIGNON - Directeur Général de Natixis]

Au cours de l’année, on a continué à investir également sur les différents métiers et à poursuivre la stratégie du plan New Deal qui a été initié en septembre 2009. Avec notamment le recentrage de l’activité de la banque de financement et d’investissement. Avec l’accélération d’un modèle qui permet de redistribuer une partie de ce qui est originé et donc d’avoir une consommation de bilan plus faible.
Avec le développement continu du modèle de gestion d’actifs et notamment, dans une année difficile, une collecte nette positive de 3,7 milliards d’euros en 2011. Et la poursuite importante des synergies de revenus avec les Caisses d’Epargne et les Banques Populaires. Le niveau de synergie avec le Groupe BPCE étant à la fin 2011 en avance sur l’objectif qu’on s’était fixé il y a trois ans.

Nous avons pendant ce temps-là poursuivi la mise en œuvre opérationnelle de notre plan New Deal. C'est-à-dire le recentrage clientèle dans la banque de financement et d’investissement, notamment par la montée en puissance de ce qu’on appelle la plateforme de dettes, c'est-à-dire une structure qui intègre la connaissance à la fois de la dette en tant que crédits mais aussi la vision de marché de cette dette, la vision des investisseurs de cette dette – la capacité à mettre en place un modèle tourné vers les clients, vers la clientèle. Nous avons, comme vous le savez, pris la décision de sortir des activités de comptes propres et de nous concentrer sur les activités de clientèle mais aussi de le faire dans des conditions d’utilisation de trésorerie les plus petites possible, de bilans les plus petits possibles, en essayant de conserver des parts finales sur notre bilan les plus faibles. En épargne, nous avons continué à renforcer la plateforme de distribution internationale et nous continuons le développement d’une stratégie multiboutique permettant d’offrir à nos clients la meilleure performance possible sur ces métiers de gestion d’actifs. Dans le pôle des services financiers spécialisés, nous avons amplifié la diffusion des offres et services dans les deux réseaux de BPCE, les Caisses d’Epargne et les Banques Populaires. Enfin, nous avons mené au cours de l’année 2011 le recentrage de la COFACE sur son métier de base qui est l’assurance-crédit, après avoir mené au cours de l’année 2010 la restauration de la profitabilité en ayant baissé le ratio combiné.