50 ans de l’épargne salariale : Natixis pionnière et toujours à la pointe

L’épargne salariale fête ses 50 ans. Aujourd’hui, elle s’adapte à de nouvelles tendances et de nouveaux défis : le digital, les évolutions du système de retraite ou encore l’investissement responsable. Avec une démarche d’innovation volontariste, Natixis, présente depuis 1969 sur le marché de l’épargne salariale, intègre ces enjeux dans son offre pour inciter les salariés à être pleinement acteurs de leur épargne.

À la genèse de l'épargne salariale

Le 17 août 1967, le général de Gaulle, Président de la République française signait l'ordonnance sur la participation des salariés aux fruits de l'expansion des entreprises de 100 salariés et plus, posant les fondements de l'épargne salariale en France. « Il faut enfin que dans les entreprises, la participation directe du personnel au résultat, au capital et aux responsabilités devienne une des données de base de l'économie française.[1]». Plus qu'un simple partage du profit, c'est également une gestion participative et une association aux responsabilités qui se dessinent avec les prémices de l'épargne salariale.

L'épargne salariale est une épargne que les salariés peuvent se constituer au sein de leur entreprise, avec l'aide de celle-ci. Elle s'appuie sur des mécanismes et supports spécifiques : intéressement, participation, abondement, Plan d'épargne d'entreprise (PEE) et Plan d'épargne pour la retraite collectif (PERCO).

Son utilité sociale et économique est indéniable. C'est un outil d'épargne au service des salariés pour accompagner leurs grands projets de vie et préparer leur retraite. L'épargne salariale contribue sensiblement au financement des entreprises et de l'économie, via l'actionnariat salarié. Elle est source de cohésion sociale dans les entreprises.

En 50 ans, l'épargne salariale s'est considérable développée et atteint aujourd'hui un niveau record avec 123 Md€ d'encours[2], contre 55 Md€ au début des années 2000 et de 10,2 millions de porteurs d'épargne salariale.

En 2015, 8,6 millions de salariés ont eu accès au moins à un dispositif d'épargne salariale dont 7 millions de salariés ont ainsi bénéficié d'un complément de rémunération (participation, intéressement, abondement sur un PEE ou un PERCO)[3], Le complément de rémunération dégagé par l'ensemble des dispositifs s'est établi en moyenne à 2 422 € par salarié bénéficiaire[3].

  

Epargne-salariale-en-8-dates Natixis

 

Épargne salariale : la force du modèle intégré et des expertises solides de Natixis

Natixis a développé un écosystème dynamique autour de l'épargne salariale avec une qualité de service toujours plus approfondie.

Natixis Interépargne, filiale de Natixis dédiée à l'épargne salariale, accompagne les entreprises et les salariés depuis 1969. Cette relation de confiance avec les clients, inscrite dans la durée, lui a valu sa place de numéro un de la tenue de comptes avec près de 3 millions de comptes et 27,9 % de parts de marché[2].

Natixis Interépargne met au service de ses clients une large gamme de solutions, tant en gestion d'actifs - avec les expertises de Natixis Asset Management et les produits de société de gestion affiliées de Natixis Global Asset Management, qu'en tenue de comptes. Ces solutions répondent à tous les horizons de placement et tous les objectifs et profils d'investisseurs.

"Épargne salariale : Natixis, pionnière et toujours à la pointe", interview vidéo de Stéphane Caminati, directeur général de Natixis Interépargne.

Épargne salariale : les tendances structurantes

Une forte dynamique digitale

Pour rendre l'épargne salariale plus accessible aux salariés, Natixis Interépargne développe des outils, services digitaux et pédagogiques : webinaires, tchats, Mon Epargne Salariale - application mobile et tablette lancée en 2011, Thomas - agent virtuel interactif, Premium Digital - solution de gestion d'épargne salariale totalement digitale.

Ces nouveaux services et outils répondent à une attente forte des épargnants dont les comportements et usages évoluent.

La montée en puissance de l'épargne responsable et solidaire

L'importance des critères sociaux et environnementaux dans les choix de placements est une tendance structurante. Les épargnants souhaitent de plus en plus donner du sens à leur épargne et épargner autrement.

Dans cette perspective, Natixis mène une démarche volontariste pour intégrer les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) aux solutions d'épargne salariale proposées.

En 2013, Natixis Interépargne, 1er collecteur d'épargne salariale solidaire en France[4], et Mirova[5], 1er gestionnaire de fonds solidaires en France[4], ont lancé Impact ES, première SICAV d'épargne salariale dédiée à 100 % à l'Investissement Socialement Responsable (ISR) afin de faciliter l'accès des salariés, notamment des PME-TPE, à l'ISR.

"Donner du sens à son épargne", interview vidéo de Stéphane Caminati, directeur général de Natixis Interépargne.

 

La préparation de la retraite au cœur des préoccupations des salariés

Déséquilibre structurel du système de retraite par répartition, allongement de l'espérance de vie, la retraite est au cœur des préoccupations des Français. Aussi 71 % des Français estiment que leur niveau de pension de retraite sera insuffisant. Malgré la connaissance de cette situation, 46 % ne placent aucun argent dans un produit d'épargne pour améliorer leur retraite[6]. Dans ce contexte, les dispositifs de retraite supplémentaire d'entreprise sont devenus incontournables.

De création plus récente (2003), le PERCO répond spécifiquement au défi posé par le financement des retraites. Il connaît une croissance forte et régulière (+14 % en 2016) ; son encours atteint à lui seul 14 Md€ d'encours pour 2,2 millions de porteurs[2].

L'épargne salariale, notamment le PERCO, permet ainsi aux salariés de se constituer, au fil des années, un complément de revenu disponible à la retraite sous forme de capital ou de rente viagère.

En réponse à ces évolutions, Natixis a développé AMPLUS, un outil de simulation de retraite innovant et digital. En moins de deux minutes, le salarié simule de façon précise le montant de sa retraite future, détermine son besoin de revenu complémentaire à la retraite et définit de façon personnalisée son effort d'épargne d'entreprise pour atteindre son objectif.

"L’épargne retraite : pourquoi ou comment bien la préparer ?" interview vidéo de Stéphane Caminati, directeur général de Natixis Interépargne.

 

Tout comprendre l'épargne salariale en quelques minutes avec l'agent virtuel interactif Thomas

 

CHIFFRES CLÉS

L'épargne salariale aujourd'hui, c'est :

  • Près de 123 milliards d'euros d'encours* (fonds d'actionnariat salarié et les fonds « diversifiés », investis largement en actions)
  • Plus de 10 millions de comptes* -> L'épargne salariale atteint un niveau record
  • 24 milliards d'euros d'encours en fonds ISR (+ 7% sur 1 an)*
  • 14 milliards d'euros d'encours en PERCO*
  • 300 500 entreprises ont mis en place un dispositif d'épargne salariale : le nombre d'entreprises équipées a pratiquement doublé en 10 ans. Près de 9 millions de salariés ont accès à un dispositif d'épargne salariale selon les statistiques du ministère du Travail**

* Source : AFG-enquête annuelle 2016-chiffres au 31/12/2016

** Source : DARES-2016

 

[1] Conférence de presse du général de Gaulle du 27 novembre 1967

[2] Source : Association française de gestion financière (AFG) au 31 décembre 2016

[3] Source : DARES – Chiffres publiés en août 2017

[4] Source : Baromètre 2016 de la finance solidaire Finansol

[5] Mirova, filiale dédiée à l'investissement responsable de Natixis Asset Management, propose une gestion engagée visant à relier création de valeur et développement durable

[6] Sondage IFOP 2017