Transcription de la vidéo "Entretien avec Jean-François Bordron"

[Question à un(e) membre du CCAN : Pourriez-vous vous présenter ?]


[Jean-François Bordron]


Je suis Jean-François Bordron, j’ai 65 an et, je suis basé sur les pays de la Loire, plus exactement sur l’île de Noirmoutier.


[Question à un(e) membre du CCAN : A quelle occasion êtes-vous devenu actionnaire de Natixis ?]


[Jean-François Bordron]


Tout simplement lors de la mise sur le marché boursier, mon directeur d’agence de la caisse d’Epargne m’a évidemment incité à acheter des actions de cette nouvelle société mise en bourse.

[Question à un(e) membre du CCAN : Pourquoi avez-vous postulé au Comité consultatif des actionnaires de Natixis ?]


[Jean-François Bordron]


Ayant eu des activités professionnelles riches, il me semblait normal de garder des activités à partir du moment où j’étais en retraite. Je m’intéressais au monde économique et plus particulièrement au monde la bourse et dans ce contexte-là j’ai postulé au Comité consultatif des actionnaires de Natixis il y a maintenant deux ans.


[Question à un(e) membre du CCAN : Que pensez-vous pouvoir avoir apporté au Comité consultatif des actionnaires de Natixis ?]


[Jean-François Bordron]


Je pense apporter le regard, venant de la part d’un actionnaire individuel, qui en plus s’intéresse de très près à la vie économique et en particulier des entreprises cotées  en bourse.


[Question à un(e) membre du CCAN : Que pensez-vous du travail effectué par le Comité consultatif des actionnaires de Natixis ?]


[Jean-François Bordron]


D’abord des échanges avec les autres membres de ce Comité et aussi avec le service de la relation actionnaires individuels et pouvoir de tenter d’être de, temps à autre, le porte-parole des actionnaires individuels qui sont très nombreux à être  au sein de cette société


[Question à un(e) membre du CCAN : Que pensez-vous du travail effectué par le Comité Consultatif des Actionnaires de Natixis ?]


[Jean-François Bordron]


Aujourd’hui, c’était ma première participation au Comité des actionnaires Individuels, j’y ai d’abord vu beaucoup de convivialité et puis nous  avons déjà commencé travailler sur la refonte du site Internet et c’est évidemment un outil important de communication pour l’avenir.