Comment Natixis fait rimer agilité avec utilité...

Pourquoi Natixis ? Parce que dans une société en pleine transformation, vous aurez l’opportunité de participer activement à la définition de la banque de demain et de construire votre carrière selon vos propres critères. François Riahi (ENA 2001), directeur général de Natixis, vous explique comment.

Une interview parue dans le Monde des Grandes écoles et Universités

 Natixis-FRANCOIS RIAHI-directeur général

© Greg Gonzalez/BPCE

 

Quel est l'impact des mutations actuelles sur votre activité ?

Le secteur financier connaît en effet une profonde mutation avec une véritable accélération des changements : nouvelles technologies, nouveaux usages, nouvelles attentes de la part des clients et des collaborateurs... Cette révolution nous pousse à nous transformer en permanence avec un impératif stratégique : renforcer notre agilité !

Comment cette agilité s'exprime-t-elle au sein de Natixis ?

Elle s'exprime par le fait de cultiver un véritable état d'esprit entrepreneurial dans notre modèle de développement et au sein de nos équipes. Le meilleur exemple est notre modèle multi-boutique qui se déploie dans nos métiers de gestion d'actifs, de fusion-acquisitions, ou qui rassemble les startups que nous avons acquises dans les paiements. Cette capacité à faire vivre des petites entreprises au sein d'un groupe de plusieurs milliers de personnes nous différencie véritablement sur le marché. L'agilité est d'abord un état d'esprit et nous avons adapté notre structure pour le favoriser. Nous avons simplifié notre organisation, réduit le nombre de niveaux hiérarchiques, repensé le rôle des leaders dans l'entreprise et modifié les méthodes de travail de nos équipes. L'idée sous-jacente est d'encourager l'initiative de chacun et la prise de responsabilité.


Innover pour mieux régner

« Notre positionnement nous rend capable d'innover rapidement : nous sommes ainsi la 1re banque en France à proposer le paiement instantané, nous sommes les 1ers au monde à mettre en place un bonus-malus sur nos financements selon leur participation à la transition écologique... L'innovation constitue le cœur véritable de notre action. Et la seule façon d'innover positivement est d'arriver à faire en sorte que les équipes concourent ensemble à trouver des solutions. »

 

Qui dit agilité, dit opportunités ?

Nous misons avant toute chose sur l'intelligence humaine qui reste la plus forte valeur ajoutée pour nos clients. Nous avons besoin d'entrepreneurs capables d'intelligence relationnelle. Ceux-là trouveront alors chez nous un terrain fertile à leur épanouissement et à leurs succès. Les évolutions technologiques actuelles rendent cette dimension humaine très importante. Ce sont les collaboratrices et les collaborateurs qui donnent à la banque son sens et sa légitimité. Plus il y a de transformations, plus nos clients ont en effet besoin de valeur ajoutée humaine pour accompagner leur développement. Demain, les services seront les mêmes mais la manière de les fournir, elle, sera différente.

Comment envisagez-vous alors la banque de demain ?

La banque de demain doit toujours se poser la question de ce qui est utile et de ce qui fait son utilité. Nous prenons donc en compte les principales problématiques de notre temps comme le changement climatique : nous avons un rôle à jouer dans l'orientation de la ressource financière vers certains secteurs et certains usages tels que la transition énergétique. Nous sommes très moteurs sur le sujet.

La banque la plus « verte » au monde

« Nous avons été désignés par la revue The Banker comme la banque la plus innovante au monde en matière d'énergie verte. Lorsque vous parvenez à aligner vos objectifs de développement, vos convictions et vos expertises avec les besoins de vos clients et les attentes de vos équipes, non seulement vous donnez encore plus de sens à votre action mais surtout vous êtes redoutablement efficace ! Notre façon de mettre en œuvre le RSE n'est pas une simple vision philosophique ou idéologique, nous accompagnons nos clients dans la transition de leurs activités vers un développement plus durable. »

 

Cette banque de demain sera-t-elle toujours autant "Masculine" ?

Je suis père de 3 filles et j'espère bien qu'elles auront les mêmes opportunités professionnelles que des garçons. L'égalité professionnelle fait l'objet d'actions très déterminées à tous les niveaux : notre programme annuel de développement pour les managers à haut potentiel est totalement paritaire, notre comité de direction générale compte désormais 3 femmes... Nous avons fait évoluer notre modèle de leadership pour détailler précisément ce que l'on attend d'un ou d'une leader et la manière dont nous les évaluons. Nos recrutements laissent autant de place aux femmes qu'aux hommes. Il nous revient désormais de les convaincre qu'elles pourront accomplir une carrière épanouissante chez nous !

Comment un jeune talent peut-il prendre part à votre projet ?

Nous avons besoin des jeunes talents pour continuer à vivifier nos équipes, à apporter leur énergie et leur vision potentiellement disruptive, notamment sur les sujets digitaux. Nous sommes très à l'écoute de ce qu'ils peuvent nous apprendre sur le sens des transformations à l'œuvre et à venir. Aujourd'hui, les disruptions sont si fortes que les jeunes générations en particulier ont un rôle majeur à jouer au sein de l'entreprise. Nous avons besoin de nous nourrir de cette richesse.

Un Graduate Program international

« Au sein des métiers financiers, le talent est le 1er actif de l'entreprise. Nous prenons donc un soin particulier à développer nos talents via un programme ambitieux : le Natixis Leadership Program. Nous cherchons également à attirer de nouveaux jeunes talents. Le Graduate Program est un bon exemple : de jeunes diplômés de grandes écoles internationales réalisent un parcours de 18 mois dans trois de nos implantations mondiales pour découvrir les différents métiers de la finance. De nombreuses initiatives à l'œuvre dans l'entreprise visent également à favoriser la mobilité fonctionnelle et géographique, à l'instar des missions de courte durée dans différents pays. Avoir une vision globale de nos métiers et un prisme international est une clé essentielle de réussite au sein de Natixis. »

 

Quel message souhaitez-vous adresser à cette jeunesse ?

Le 1er message est que la finance est utile. C'est probablement le secteur qui a le plus œuvré à créer la société de croissance et d'innovation que nous avons connue depuis la révolution industrielle et il continuera à jouer un rôle extrêmement important. Ne le voyez pas comme un monde de pouvoir et de richesse mais comme une industrie d'utilité. C'est un endroit dans lequel vous pourrez véritablement contribuer à l'émergence du monde de demain. Mon second message est que nous vivons une époque de bouleversement technologique importante qui remet en cause l'ordre établi et le sens que vous pouvez donner à votre travail. La capacité à changer la société d'aujourd'hui et à bâtir celle de demain doit être un guide important pour vos choix.

Nelson Mandela sur sa photo de promo

« Le débat pour choisir le nom de notre promo avait déchaîné les passions. Nous avions finalement retenu celui de Nelson Mandela, alors encore en vie, grâce à la force de persuasion d'un camarade qui avait effectué son stage en Afrique du Sud. Il nous avait alors promis qu'il ferait venir Nelson Mandela à l'ENA... Promesse tenue ! Tous les élèves étaient présents, même ceux qui s'étaient opposés à ce choix, et ravis de poser sur la photo avec lui. Aujourd'hui encore, ce souvenir reste très fort. »

 

« Natixis est une entreprise financière internationale, innovante, agile et utile. »