Blockchain & cryptomonnaies : quelles applications possibles sur les marchés financiers ?

La blockchain (chaîne de blocs, en français) constitue à l’origine l’infrastructure virtuelle sur laquelle reposent les cryptomonnaies. Cette technologie, conçue au départ pour émettre des bitcoins, engendre aujourd’hui de profonds bouleversements sur les marchés financiers, mais également dans de nombreux autres secteurs économiques.


La Blockchain en six étapesUne technologie publique transparente et sécurisée

Si l’avenir du bitcoin et des cryptodevises en général reste incertain, celui de la blockchain s’annonce des plus radieux. Apparue en même temps que le bitcoin en 2009, elle est souvent présentée comme la plus grande révolution technologique depuis… la création d’Internet !

La blockchain s’apparente à un grand livre de comptes (ou registre) contenant l’historique de tous les échanges ou transactions effectués entre les utilisateurs. Les écritures, horodatées, sont enregistrées chronologiquement dans des blocs, de la première à la dernière transaction et sont disponibles publiquement. Concrètement, ce système permet de stocker et transmettre des informations numériques de manière transparente et sécurisée à faible coût et sans aucun organe de contrôle ni tiers de confiance. La blockchain, en effet, n’est pas contrôlée par un individu ou une institution financière, mais par des réseaux d’ordinateurs (appelés nœuds de réseau) et des calculs cryptographiques. Il est ainsi possible d’échanger des actifs numériques ou d’autres valeurs – titres de propriété, actions boursières, devises, etc. – en toute transparence. La blockchain possède en outre la particularité d’être distribuée et partagée, ce qui signifie que tous les membres qui la composent disposent d’une copie identique du livre de comptes comprenant l’ensemble des transactions. Un système de validation cryptographique rend les données infalsifiables et inaltérables.

Cela présente d’énormes avantages, notamment pour les acteurs bancaires qui multiplient les expérimentations afin de développer des services innovants basés sur cette technologie.

 

Essor des blockchains privées

La technologie blockchain développée pour le bitcoin est une blockchain publique. C’est-à-dire que tout un chacun a la possibilité d’y participer, d’émettre une transaction et de la faire enregistrer dans le registre, à condition de respecter les règles qui la régissent.

De nombreux acteurs issus notamment du secteur de la finance, du commerce ou encore de l’assurance ont commencé à s’intéresser au potentiel de cette technologie et ont cherché à l’adapter à leurs besoins. Cela a donné naissance à un nouveau concept, celui de blockchain privée, dont l’accès est réservé à des membres prédéfinis. Tout en conservant la plupart de ses atouts comme la garantie d’authenticité et, dans une certaine mesure, la décentralisation, les blockchains privées permettent aux institutions financières, par exemple, non seulement de contrôler leur blockchain mais également de choisir ses utilisateurs et, surtout, pour certaines d’entre elles, d’assurer la confidentialité des transactions.

Cette nouvelle approche suscite un énorme engouement bien au-delà du monde de la finance. Des expérimentations de blockchains commencent à être déployées à grande échelle dans des secteurs comme la grande distribution, l’administration, la culture (gestion des copyrights), le transport, la santé, l’immobilier, etc.

D’après une étude de Market & Research, la technologie blockchain pourrait représenter un marché d’une valeur de 7,7 milliards de dollars d’ici 2022.

 

-----

La blockchain est déjà une réalité chez Natixis

Natixis-Frédéric-Dalibard-Global-Blockchain-Coordinator-375x275

 

Retrouvez l'interview de Frédéric Dalibard, responsable du digital à la Banque de Grande Clientèle de Natixis. Il décrypte l’engouement autour de la technologie blokchain et sa portée dans le secteur bancaire.