La fusion-acquisition en Asie, panorama 2020

Les marchés de fusion-acquisition en Asie

Quelles sont les tendances du M&A à prévoir pour les investisseurs en 2020 pour l’Asie ?

Le marché des fusions-acquisitions semble stable selon les derniers résultats en date : en 2019, le M&A en Asie a atteint près de 3,33 trillions de dollars, soit une baisse de 6,9% par rapport à l’année précédente qui était exceptionnelle. Le quatrième trimestre a notamment connu un regain positif dans les transactions globales, après une première phase de trade deal signée en mi-janvier entre les Etats-Unis et la Chine.

Raghu Narain, Head of Investment Banking in Asia Pacific chez Natixis répond à toutes nos questions dans ce podcast en anglais :

Natixis Podcasts Research : Quelles sont les tendances du M&A à prévoir pour les investisseurs en 2020 pour l’Asie ?  (en anglais)

 

L'impact de la Trade War

La guerre économique sino-américaine a influencé les mouvements économiques de la région APAC. Le risque géopolitique s'est étendu et a eu un impact négatif sur les sentiments de marchés. Par conséquent, les volumes d'activités en fusions-acquisitions liés à l'Asie Pacifique en ont été affectés.

L'impact du coronavirus n'a pas encore entièrement atteint l'ensemble des marchés, mais on constate déjà l'arrivée de délais supplémentaires sur certaines transactions. Malgré la signature de la première phase du trade deal, la guerre commerciale et le sentiment protectionniste risquent de perdurer encore un moment.

Les activités et les tendances 2020 pour l'Asie

Les tendances ne sont pas toutes les mêmes, cela varie en fonction des pays concernés. En termes d'activités, les fusions-acquisitions de l'étranger en provenance de la Chine et à destination des États-Unis sont susceptibles d'être refreinées, mais celles en provenance de la Chine et de l'Asie, en particulier en Inde, devraient prendre de l'ampleur. Les clients coréens recherchent des rendements plus élevés et des investissements « sûrs », afin d'être plus présents sur la scène internationale. De même, nous pouvons nous attendre à une hausse d'activité au Japon, dans la continuité de l'année 2019, particulièrement positive sur ce marché.

Les comportements des investisseurs

Selon le contexte actuel, il est nécessaire pour les investisseurs de revenir aux bases fondamentales de la fusion-acquisition. Les questions qui se posent sont celles des opportunités tangibles qui permettent à la fois une expansion géographique durable ou l'apport de nouveaux clients. Pour les directions également ces mêmes questions s'appliquent. Les transactions continueront à se faire, mais les plus prospères seront celles qui auront pris en compte attentivement les forces et les tensions de l'environnement actuel.

 

Lire aussi l'article de Raghu Narain dans The Asset : "For Asian acquirers, prudence is required